Pages

mercredi 29 décembre 2010

LE TOURNIS !!!

C'est la sensation ressentie après l'approbation par le conseil municipal du 17 décembre 2010 du budget primitif 2011.
Le tournis avec l'annonce de plus de 8 millions d'euros d'investissements.
Il était temps, après ces trois années consacrées aux études en tous genres et aux multiples conflits au sein du conseil , d'investir dans du concret.
Selon notre premier magistrat, face au déclin de l'activité économique de la ville, il ne faut plus baisser les bras et il ne sert plus à rien d'exprimer des regrets.
Ces investissements sont nécessaires, il est grand temps de commencer à réaliser les promesses du programme électoral de M Blanc, cependant, une question importante subsiste, quel sera le mode de financement des sommes engagées?
Lors du vote du budget primitif 2011, les onze élus, soutiens indéfectibles du maire par leur silence, n'ont apporté aucun éclaircissement sur la provenance de ces millions et millions d'euros.
Comme des petits soldats, le doigt sur la couture du pantalon... ils votent sans sourciller les délibérations municipales et à entendre les opposants au maire, celles-ci sont très peu élaborées en commission ad doc .
En tout état de cause , le travail des élus est insuffisant ,l'élaboration et la résolution des projets promis n'est pas collective et surtout le travail des élus indemnisés est bien mince.
Le retard pris sur différents dossiers est notoire, passons sur la réouverture du cinéma-théâtre qui devait se faire dès l'été 2008, elle se fera à l'été 2011 sans théâtre et à la recherche de clients hors les périodes de vacances.
Le Centre des congrès sinistré à lui seul démontre la manière dont est gérée la municipalité
"L'exercice solitaire de la direction municipale".
Suite à l'incendie , aux graves conséquences sur les salles modulables et à la destruction du logement des concierges, on en apprend de sévères sur la prise au sérieux par le Maire des avertissements écrits du technicien en charge de la sécurité du bâtiment et de la sono.
Ces écrits circonstanciés sont restés lettres mortes.
Une de ces lettres a été lue au dernier conseil municipal par A. Lorant
L'enquête de la gendarmerie se poursuit et les remboursements par l'assureur tardent, c'est un comble pour notre maire ,lui un ex-cadre important d'un grand groupe d'assurance, à devoir subir une telle lenteur pour le règlement de ce dossier .
Sur le chemin des douaniers ,il est voté une somme de 547 000 € pour le rendre en 2011 utilisable sur sa totalité , il y a eu cette année la pose de filets metalliques sur des secteurs dégradés et dangereux pour les promeneurs, c'était nécessaire mais, depuis un an, au bas de l'hôtel Ker Moor et face à l'île de la comtesse, les dégâts occasionnés par les tempêtes sont considérables.
Il faut consolider la falaise d'un côté et gagner du terrain chez un particulier de l'autre, un an d'étude c'est long pour rouvrir ce site touristique.
On se souvient des nombreuses dégradations sur des véhicules Bd Foch, de la multiplication des incivilités, des agressions et des tags cette année ,le maire avait pris la décision d'un couvre feu sélectif à l'encontre de la jeunesse .
On se souvient aussi de son passage aux actualités régionales et de ses intentions pour juguler la délinquance.
On se souvient aussi de la décision votée au conseil d'installer un système de vidéo protection pour la somme de 70 000 €, toujours pas de caméra à ce jour mais le budget prévisionnel de cette installation est passée pour 2011 à 120 000 €.      POURQUOI ?
Trois exemples de dossier parmi des nombreux autres à régler à Saint Quay Portrieux qui confirment qu'il faut un maire à plein temps, des élus indemnisés qui justifient par leur travail les sommes reçues, que le travail au sein des commissions soit collectif et que surtout la communication municipale soit plus réactive.
Le blog municipal est resté muet du 17 au 27 décembre, les quinocéens n'ont même pas eu droit aux voeux de la municipalité pour passer de bonnes fêtes de Noël.
Dans la presse du Sud goélo, Mme l'adjointe à la culture dit sa colère , son agacement, elle n'aime pas la critique .
Il y a un domaine où elle aura bien du mal à se justifier !!!
Au bout de trois années la recherche d'une ville pour réaliser un jumelage est toujours vaine, pourtant c'est une réalisation peu onéreuse et qui ensuite permet de multiples initiatives et manifestations publiques.
Des échanges scolaires, sportifs, folkloriques, culturels , la connaissance d'une langue étrangère , des rencontres amicales , des relations épistolaires, des buts pour partir en vacances bref, le jumelage rapproche les populations et crée des animations tout au long de l'année.
Ce n'est tout de même pas un problème insurmontable pour trouver une ville soeur, Mme Quéré.
L'année se termine, nos élus n'ont pas fait grand chose pour aller au devant de la population et l' informer des dossiers en cours!!!
On peut leur souhaiter qu'ils fassent mieux l'année prochaine , cela ne devrait pas être trop difficile.

Pour ma part , je souhaite à tous mes lecteurs une heureuse et bonne année 2011...
JOUNENT michel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire