Pages

jeudi 15 mars 2018

les mahorais sont abandonnés, le 15 mars 2018.


Notre belle et révolutionnaire  devise nationale:
LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ
n'a pas cours dans  le 101ème département français appelé Mayotte.
L'actualité de ces derniers temps  nous en donne la triste  image, cet archipel est envahi  par ses voisins  Comoriens.
A la suite  d'un référendum en  2009, l'île de Mayotte est devenu un département français en se détachant de l'archipel des Comores.
Depuis 2014, l'île est devenue une région ultrapériphérique et fait partie de  l'union Européenne.
Les Comores  n'ont jamais reconnu l'indépendance de Mayotte, les habitants  de cet ensemble insulaire  ont la  même origine ethnique  et ils pratiquent très majoritairement  la religion musulmane. 
Les graves problèmes qui préoccupent les mahorais : santé, scolarisation, emploi et insécurité  enflamment l'île depuis des  années .
Et même si la situation est très grave à Mayotte, c'est pire encore dans les différentes îles des Comores.
La démographie à Mayotte explose et l'une des  principales raisons est que  les comoriennes  ont décidé d'accoucher  à Mayotte, se faisant  par le droit du sol, toute naissance se produisant  à la maternité surchargée,  même bien équipée du département,  donne  un nouveau petit français.
Les autochtones  n'en peuvent  plus, l'île est aujourd'hui paralysée par un vaste  mouvement de grève et le gouvernement  ne fait pas grand chose  pour éteindre l'incendie.
On rapporte souvent avec facilité que" gouverner c'est prévoir" et bien quelque soit le gouvernement  aux manettes, ce dernier ne connaît que  le curatif et reste sourd au préventif .
Hier, c'était la Guyane avec un réel désarroi parmi la  population, avant  hier c'était la Guadeloupe et à la Réunion l'ambiance est volcanique.
Les départements ultramarins  ne sont pas bien traités, ils ne font pas partie de la cordée des winners emmenée par le Président de la République.
A Mayotte,  le problème de  l'immigration subversive devient dramatique, les  français de Mayotte sont abandonnés et  on fera croire à personne que vouloir vivre paisiblement sous les tropiques en surveillant l'immigration comorienne  est le fruit d'un racisme exacerbé.
Dernier avatar de  l'île , l'eau traitée manque.
Conclusion: des français sont dans  la  merde au large de Madagascar  et les comités Theodule d'ici et d'ailleurs prêts  à accueillir toute la  misère du monde se font bien silencieux.

JOUNENT Michel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire