Pages

jeudi 28 novembre 2019

pour aller de l'avant, le 28 novembre 2019



L'OFFRE HÔTELIER DANS NOTRE COMMUNE
est de plus en plus faible.
Pour une commune de bord de mer cela devient alarmant et il sera bientôt difficile de garder le titre  de station  balnéaire classée et des avantages financiers et publicitaires que  procure ce classement .
Il ne reste plus que  trois hôtels sur la commune:
·        le "KerMoor " **** avec  ses  trente chambres  dont  27 avec terrasse privative.
·        le "Saint Quay "** avec ses  7 chambres.
·        le "KreisKer" avec ses  6 chambres .
Ces trois hôtels ne sont pas accolés à un restaurant.
Pour mémoire sur la ville les chambres d'hôtes  sont nombreuses et les meublés offrent un certain nombre d'hébergements.
Dans  le quartier du Portrieux depuis une dizaine d'années "l'hôtel du commerce"  est  fermé et ne retrouve pas hélas de repreneur.
Et depuis 2016, l'hôtel-restaurant  du "Gerbot d'Avoine" est fermé faute de  moyens financiers pour répondre aux dernières normes réglementant  ce genre d'établissement accueillant du public.
Un projet extrêmement sérieux a depuis  plusieurs mois vu le jour, il comporte  un investissement privé considérable selon la presse  plus de  10.5 millions d' €uros: hors taxe.
Avec cet investissement il est prévu de reconstruire l'ancien hôtel-restaurant en y faisant un complexe*** important avec 100 chambres dont 15 appartements résidences, un SPA et une  piscine couverte  avec un accès extérieur , un restaurant gastronomique et une brasserie.
A cela il faut ajouter la création indispensable d'un parking souterrain de  100 places avec entrée et sortie , rue Notre dame des flots.
Cette réalisation , au niveau urbanistique est mise depuis un certain temps  en conformité avec le PLU et le permis de construire est  en voie d'être signé.
Pour rentabiliser un tel investissement le projet s'appuie et table sur son association avec le Centre des Congrès municipal.
Il y  a  une quinzaine d'années, le Centre des Congrès a subi une rénovation totale mais malgré cela il est loin de connaître une fréquentation et une rentabilité suffisante.
Avec cette association hôtel-restaurant reconstruit et Centre des Congrès l'un comme l'autre devrait y trouver leur compte  et la commune reprendre une nouvelle dimension dans son accueil  tout au long de l'année.
Reste un problème à réduire, celui de  l'hostilité de  plusieurs riverains des  rues entourant l'Hôtel (l'allée de la grève Gicquel et celle de Notre dame des flots ) qui redoutent à priori  une gène dans la perte de la vue qu'occasionne la reconstruction en hauteur du nouvel Hôtel,  la gène qu'occasionneront les travaux (au moins pendant deux ans ) et la circulation  de véhicules se rendant plus tard dans le parking de  l' hôtel sans  parler des  piétons allant et venant  au Centre des Congrès
Ce projet et sa réalisation sont d'un intérêt évident pour la commune d'autant que  cette dernière  ne  met pas un seul euro  et dans  ce cas seul l'intérêt général compte et n'importe quelle  municipalité serait favorable à ce projet  et sa réalisation .
Quant aux  riverains hostiles à cette reconstruction force  est de constater  que  n'importe qui à leur place ne serait pas content et le dirait  bien haut.
Mais voila  une  municipalité dirige au nom de l'intérêt général  et fait par la même toujours quelques  mécontents .
JOUNENT Michel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire