Pages

dimanche 27 novembre 2016

le geste qui sauve , 27 novembre 2016

Défibrillateur apposé au mur des sanitaires du Port d'Armor.

UNE INFORMATION À PARFAIRE..
Les problèmes cardiaques sont de  plus en plus fréquents .
Ils ne touchent pas seulement  une  population âgée.
Les motifs de ces maux sont multiples  et leurs origines  souvent liés  au mode  de vie  comme le stress occasionné par la vie  moderne par exemple.
En cas de présence d'une personne en difficulté,  voire en arrêt cardiaque, les minutes sont comptées.
Il faut avant tout chose  prévenir les secours  en composant le  15 ou le  112 en Europe.
Un fois les secours prévenus dans le cas d'un arrêt cardiaque, il faut essayer de  réaliser un choc électrique externe  avec un défibrillateur.
En l'absence de matériel, il faut pratiquer  une réanimation  cardiopulmonaire en attendant l'arrivée des secours munis de cet appareil.
Dans le cadre de la campagne  "adoptons des comportements  qui sauvent" le centre de secours du Sudgëlo a ouvert le  samedi 12 novembre  ses portes à la population  pour la sensibiliser  aux gestes qui sauvent ; c'était un excellente  initiative.
Par contre il n'apparaît nul part le positionnement  des défibrillateurs dans notre commune, de mémoire j'en situe quatre .
·        un à l'Hôtel de ville ouvert aux heures de bureau .
·        un au Casino ouvert avec une plus  grande latitude  horaire
·        un à l'Ehpad Jeanne d'Arc.
·       un aux sanitaires du port d'Armor , le  seul  à être accessible à tout un chacun quelque soit l'heure et le jour .
Oui , il y a un effort d'information  municipale à réaliser  pour  informer les Quinocéens  de  la situation de ces matériels, de la facilité à s'en servir et éventuellement le moyen de le  rendre  opérationnel .


JOUNENT Michel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire