Pages

lundi 8 août 2022

Un élu de la minorité = un élu de la majorité, le 8 aout 2022

TONITRUANTE  

telle est devenue l'existence de la  minorité du conseil municipal de notre commune. 

Cela nous ne le devons  pas aux correspondants de la presse locale qui  lors des conseils  n'entendent rien , ne voient rien et ne rapportent rien sur  les avatars des 3 élus largement sous représentés de la minorité. 

Mais nous le devons aux journalistes de  ces  journaux qui, contactés directement par les 3 élus, ont rapporté leur mal de vivre  et d'exercer  leur rôle d'élu. 

Depuis leur élection en 2020  pas un conseil municipal ne se tient sans que ces élus ne reçoivent le mépris, les rebuffades, les sarcasmes voire les insultes du maire et tout cela sous l'apathie du reste du conseil.

Un élu  tout court a reçu l'aval et l'honneur de représenter  dans une élection municipale   une partie de la population  et de défendre les intérêts de tous  pour mieux vivre dans notre commune.

Au conseil municipal de juin  2022 les trois élus ont subi  une multitude de vexations, en juillet  ils ont décidé de boycotter les travaux du conseil.

Il s'en est suivi une réunion "de conciliation"  à l'initiative du maire, devant le refus du maire  à s'excuser de ses propos blessants,  cette réunion  à laquelle a assisté plusieurs autres élus,  a tourné court.

Cette impasse a conduit les 3 élus à s'adresser  aux responsables des journaux (O-F et au télégramme) et à leur laisser entendre   que leurs participations aux prochains CS ne seraient  pas des  plus évidentes.

Aux élections municipales de 2020 le résultat était d'une grande clarté sur les 3129 inscrits, 51,42% des électeurs  avaient préféré aller  à la pêche,  le maire sortant avait obtenu 1027 voix et la liste adverse 459 voix. 

Par  des textes pas très justes la répartition des sièges est la suivante: 20 sièges  pour l'équipe du maire et 3 pour les autres .

Quoi qu'ils disent  quoi qu'ils fassent,  les idées  de l'ultra minorité  n'ont aucune chance de triompher vu la cohésion totale et obligatoire  de la majorité, alors pourquoi ajouter à cette réalité mathématique   des propos blessants  et montrer un tel mépris  à l'encontre de ces 3 élus???

Par rapport à la mandature  chaotique de D Blanc, on pensait qu'il serait dur de tomber plus bas dans l'absence de respect de la démocratie et bien aujourd'hui  rien n'est acquis pour imaginer qu'on peut  dans  le gouffre de la bêtise qui se creuse tomber encore plus bas.

Je finis par   croire  que tout élu  ou personne  posant des questions ou exprimant un désaccord   provoque chez notre premier magistrat "un crime de  lèse-majesté ". Cela promet pour la suite!!!

JOUNENT Michel.

mercredi 3 août 2022

A force de ne pas avoir une attitude ferme sur un sujet sérieux!!! ,le jeudi 3 aout 2022.

 

CELA NE TOURNE PAS ROND

chez "Ailes marines " constructeur du champ d'éoliennes marines ou chez les journalistes de "Ouest-France" à propos  de la  base de  maintenance des générateurs marins  d'électricité.

Le  journal  O-F  annonçait  le 22 février 2022 par le truchement de Cristina Brun (journaliste )  que la base technique pouvant manipuler des charges inférieures à 1 tonne  était  inaugurée sur le port de Lézardrieux  ainsi   qu'un terrain    situé  à Pleudaniel ( zone de Kerantour )   lui devant accueillir  le contrôle et les bureaux. 

Et tout cela  pour une somme de 6 millions d'euros dont 2,5  pour un ponton renforcé, à cela s'ajoutait  la création  de 70 emplois.

Changement de  pied, le journal O-F du 2 aout 2022   par la journaliste Emmanuelle Mitivier rapporte que "Ailes marines" n'aurait investi  à Lézardrieux  que pour la durée de la création du champ d'éoliennes .... première nouvelle.

Il lorgnerait pour 1 million d'euros  afin  de  conforter la base de maintenance installée maintenant  sur le Port d'Armor, un terrain   en l'occurrence  celui abandonné depuis des lustres de la voile habitable  à Etables sur mer ( propriété du Département ) pour y installer des bureaux et du matériel.  Si cela devait se faire  ils seront contents les résidents de cette zone pavillonnaire.

Alors pour faire court, ces rebondissements sur l'ensemble de la création du champ d'éoliennes et de sa surveillance  ont de quoi désarçonner  les Quinocéens; au début en  2014 le maire souhaitait l'arrivée des éoliennes  et  de son cortège d'avantage , en 2020 même discours  puis vient un changement radical  le maire  prend le parti des  pécheurs  il  ne veut plus entendre  parler des éoliennes  s'en suit  un dialogue de sourds  quand revient maintenant  après les travaux effectués à Lézardrieux  l'annonce du dévolu lancé par ailes marines sur un terrain bâti à Etables. 

A Etables sur mer,  il y a un maire qui pour l'instant ne veut pas voir et entendre  cette vente se faire . 

La dernière élection législative  a laissé des traces,  des animosités aussi   et notre maire aura beau  brasser du vent les choses ne seront pas aisées pour revoir la base de maintenance  s'installer définitivement à Saint Quay Portrieux.

JOUNENT Michel.

PS: au prix ou revend "ailes marines"  l'électricité produite à EDF ,il peut s'en permettre des drôleries pour  installer la base de maintenance.

dimanche 31 juillet 2022

en plus ou en moins des finances locales ,le 31 juillet 2022.

INTERROGATION ??? 

Pendant plusieurs jours une entreprise spécialisée a démasqué la mérule, ce fameux champignon appelé celui des maisons dans  l'enceinte du presbytère ensuite cette même entreprise a sorti un certain volume de déchets.

Une question s'impose : ces travaux sont à la charge de qui: le vendeur  ou de l'acheteur.

Pour le vendeur cela amenuiserait  sérieusement  cette rentrée  d'argent  tant souhaitée   pour les finances locales.

JOUNENT Michel.

déchets à déménager  avec prudence!!!

mardi 26 juillet 2022

tout sauf la démocratie, le 26 juillet 2022

"La démocratie ne fonctionne pas longtemps sans une opposition qui pèse vraiment, une force qu’on est obligé de prendre au sérieux, à laquelle on doit vraiment répondre, y compris par des actes et des mesures. Le pouvoir doit rendre des comptes, il devient meilleur quand il est surveillé, «challengé» comme diraient les startupers chers à Emmanuel Macron. Sans réelle opposition parlementaire et politique, le risque est que le parti au pouvoir aggrave ses travers, s’obstine et aille trop loin. Ou, pire, que les frustrations, il y en a beaucoup en France, n’aient pas d’autre choix que le chaos pour s’exprimer. Jusqu’à la prochaine élection, où le pire serait à craindre"…

C'EST PROFONDEMENT VRAI

pour tous les niveaux de  l'organisation  politique de notre  pays...

A Saint Quay Portrieux le traitement qui est fait  à l'opposition est proprement inqualifiable, ils ne sont que 3 sur les 23 que compose le conseil  municipal  et  ces 3 élus doivent subir  les sarcasmes , les humiliations , les insultes et  le mépris   du maire   seul,  la majorité  les 19 autres élus  se taisent, c'est du jamais vu dans  notre  municipalité.  

Force est de constater que depuis son échec aux législatives  notre maire pris un sentiment de revanche  organise  le chaos dans cette  instance  de réflexion et  de gestion de la commune qu'est la conseil  municipal.

Cela s'appelle comment une assemblée élue ou l'opposition doit se taire   ou s'en aller , certainement pas une instance  démocratique. 

Rappel élections municipales  2020:

 51,42% d'abstention, 1027 voix pour la liste du maire  et 20 élus  - 459 voix pour l'opposition et 3 élus.

JOUNENT Michel.

dimanche 24 juillet 2022

des paroles aux actes , le 25 juillet 2022 .

UN CARREFOUR DÉFIGURÉ.

Cela la fout mal pour une station balnéaire se voulant attractive d'offrir un tel spectacle d'autan  que cela dure depuis trop longtemps.

D'un côté "l'ex. hôtel de la grève"  abandonné depuis des lustres, squatté de temps en temps, un peu parfois incendié et surtout ressemblant à une ruine, qu'attend la municipalité pour demander aux propriétaires  de statuer sur le sort de cette antiquité ??? faire revivre  une habitation ou détruire  ce taudis de centre-ville!!!

Et de  l'autre l'hôtel restaurant "le gerbot d'avoine" fermé depuis l'automne 2016 lui aussi en proie au délabrement, à un  squat  pour  jeunes en mal d'approfondissement de relations estivales  et de ravage provoqué par le froid, le chaud, l'absence d'entretien  et d'aération ; madame la mérule dira bientôt miam-miam si  cela n'est pas déjà fait.

Pourtant en juillet 2020 un permis de restructurer la bâtisse était accordé à SVM promotion, les quinocéens ensuite avaient été conviés à prendre connaissance du projet  et de la  centaine d'emplois  à venir.

Lors des deux réunions  publiques qui ont suivi, notre maire avait fait l'article de cette belle réalisation à venir ,on allait voir et savoir  que notre édile s'y connaissait en grands travaux  d'autant  à l'écouter qu'une liaison commerciale avec le centre des congrès serait établie, on entrait alors dans un  gagnant-gagnant un hôtel de classe ( 4 étoiles)  qui assure le coucher et la restauration et un centre des congrès à la pointe de la technicité pour accueillir très correctement des séminaires et autres rassemblements. 

Cette restructuration  a tout de suite heurté les riverains par son côté démesuré, passons  sur ceux qui ne croient pas  à la fiabilité économique de cette aventure financière  après tout cela ne  regarde que  les investisseurs, un groupe de riverains a attaqué le PLU au TA (l 'affaire est en cours), les mêmes riverains ont multiplié les recours gracieux  et fini par attaquer le 1er permis de construire.

Un second permis de construire  est apparu le 31 janvier 2022, il donne une restructuration légèrement plus  modeste, de nouveau un recours gracieux auprès de la  municipalité ( repoussé par le maire  )  et de nouveau le TA est saisi sur la validité du permis.

La disparition du panneau indiquant les références du second permis a jeté  des doutes sur le maintien de SVM promotion dans cette affaire  et le silence de la  municipalité perpétue ces interrogations.

La SBAA qui a instruit ces permis de construire  a aussi largement soutenu ce projet de vaste rénovation et que reste t- il aujourd'hui de ses affirmations  devant la stagnation du projet à voir le jour???

Au moment de l'instruction du projet la SBAA affirmait:

  • un nouvel hôtel maintiendra SQP en station de tourisme.
  • ce nouvel hôtel confortera  le centre des congrès.
  • ce nouvel hôtel mettra en valeur un patrimoine emblématique de la commune.
  • ce nouvel hôtel-restaurant valorisera la gastronomie locale, la coquille saint Jacques  et les produits de la mer.
  • ce nouvel hôtel participera  au besoin  d'hébergement et de restauration  lié au projet du parc éolien .
C'est devenu  une habitude dans notre commune  du bruit pour annoncer une multitude de projets , le temps passe, des études se font, des dépenses aussi   et pas grand-chose ne se réalise comme le second court de tennis couvert, comme les logements sociaux de la rue des écoles, comme les aménagements  du parc de la duchesse Anne, comme l'emblématique  chemin des douaniers et surtout comme l'abandon aujourd'hui de la réalisation de la base de maintenance des éoliennes marines  à part une communication excessive et les photos du maire on est entré à Saint Quay Portrieux dans le temps de la stagnation.

J'ai traité à plusieurs reprises du tintamarre fait autour de la résurrection   du Gerbot  d'avoine, tant que la  municipalité et son maire  n'éclaireront pas les quinocéens sur l'avancée des travaux et sur l'existence encore de SVM promotion ainsi que la valeur du dernier permis de construire, je continuerai  à enfoncer le clou. 

JOUNENT Michel.
le toit de la salle de restaurant se délabre.

mercredi 20 juillet 2022

non aux enfreintes visant à la simple liberté, le 20 juillet 2022

 AVANT  LE TEMPS DU "PLASTIC",

les autorités municipales, départementales et gouvernementales  ne redoublaient pas d'interdictions et de normes technocratiques sur tout.

Aujourd'hui il faudra bientôt pour se baigner se munir d'un gilet de sauvetage  et signaler par  un GPS  sa présence dans  une eau peu profonde  au maire adjoint en responsabilité de la mer.

JOUNENT Michel.

mardi 19 juillet 2022

des petites économies, le 19 juillet 2022


UNE DEMI BONNE NOUVELLE, 

chaque année deux radeaux étaient amarrés  sur les plages du casino et de la comtesse.

Cet été après trois ans d'absence un ponton flottant est réapparu sur la plage de la comtesse, il n'est pas bien grand et pas très cher  ( 6 000 € HT ), il est  fait de cubes plastiques il répond soi-disant aux nouvelles normes.

Il semble singulier compte tenu du cout de l'achat  de ce matériel  que la plage du casino ait été  privée d'un matériel semblable, pas assez familiale cette  autre plage qui accueille pourtant  tant de monde.

Avec les nouvelles normes qui dominent l'utilisation de ce genre de ponton il est triste de constater que son usage est très réduit à lire le  panneau de signalisation.

  • interdit  de plonger   en dehors des heures de surveillance et lorsque  la hauteur d'eau est inférieure  à 2 mètres.
  • de monter sur le ponton lorsque les drapeaux sont jaune  ou rouge.
  • de nager sous le  ponton.
  • d'être  à plus de 10 personnes sur le  ponton.

PS: Plage de la comtesse surveillée  de 11 h à 19 heures , hier 18/07 après 21  heures le ponton était bien fréquenté et qui surveille la hauteur de l'eau???

JOUNENT Michel.
Nouveau type de radeau.

samedi 16 juillet 2022

un conseil municipal bientôt à huis clos, le 16 juillet 2022

SILENCE SUR TOUTE LA LIGNE !!!

Une chose que vous ne lirez pas sous la plume des  correspondants locaux de la presse, le conseil municipal  de Saint Quay Portrieux est cette année 2022 de moins en moins fréquenté par ses élus, je ne parlerai pas de la  population!!!.

le  31 janvier , ils étaient 21 élus  physiquement présents sur 23; le 28 février ils étaient encore 21; le 17 mai on comptait 17 présents.; le 27 juin le conseil comptait 16 présents et au dernier du 11 juillet  15 conseillers occupaient les sièges de la salle du conseil en l'hôtel de ville .

Bien sur les élus montrant "leur engagement total pour la commune" se font représenter, à ce rythme là bientôt le conseil  se tiendra dans une cabine téléphonique et cela sera bien pratique  pour entendre comme le témoigne les procès verbaux  des conseils, le maire , encore  le maire et toujours le maire annonçant le lancement de projets  qui se perdent dans la nuit des temps comme dernièrement  le second court couvert.

Sur sa représentation en cas d'impossibilité une curiosité existe au sein du conseil ,un élu de la majorité est très souvent absent, pourquoi ne laisse t-il sa place??? (sur les 10 derniers conseils , il était absent 7 fois)

La démocratie est totalement dévoyée dans notre commune et même sous le mandat  de D Blanc qui n'a pas laissé un souvenir inoubliable sur sa manière de mener les affaires de la commune il  finira par être regretté, en effet  las d'être insulté , méprisé, ridiculisé les 3 opposants  représentant  la minorité sur  les 23 formant le conseil  se sont volontairement absentés  de ce conseil  devenu véritable chambre d'enregistrement d'un premier magistrat  se dispersant   dans la recherche d'un autre mandat correspondant à satisfaire un égo surdimensionné.

Sa dernière aventure  législative  et "la veste prise"  témoigne que les affaires  municipales  ne sont plus au centre de ses préoccupations.

Rien dans la presse sur ces 3 absences, rien sur les  motifs qui guident ces 3 élus et rien sur ce conseil où la moindre  intervention d'un élu indispose le maire autrement dit  il est vraiment regrettable de constater que  les  correspondants de la PQR servent avec délices une information  municipale outrageusement partisane , quelle étrange soumission et quel oubli du rôle d'un correspondant local de presse celui de la recherche d'une objectivité jamais simple  à cerner et tout cela  pour quelques euros.

JOUNENT  Michel.

mercredi 13 juillet 2022

Le Défilé du 14 juillet, le 13 juillet 2022

Avant  le défilé militaire du 14 juillet  avait de la gueule
et l'ensemble des troupes inspirait le"RESPECT"...enfin presque. 
mais c'était avant que le chef des armées ne soit le Président de la République actuel 
et ses blagues douteuses et de mauvais gout!!!

mercredi 6 juillet 2022

Il n'y a pas que les éoliennes qui font du vent, le 6 juillet 2022


ACTIVITE ÉCONOMIQUE QUINOCE
ÉENNE ...  
EN BERNE!!!    

Une douzaine d'années après le dépôt d'un  projet de construire  un champ d'éoliennes en baie de Saint Brieuc les travaux pour réaliser cette gigantesque  réalisation se sont accélérés  et  l'entreprise "Ailes marines" à la tête de la construction  indique qu'un tiers des forages  sont effectués , que  les premiers supports de mat d'éoliennes ( de 1500 tonnes chacun  ) sont mis en place , que le transformateur regroupant les 62 éoliennes  sera bientôt installé en mer   et que  l'installation amenant la production d'énergie éolienne du coté d'Erquy au réseau général d'EDF  est réalisée ou presque.

Ailes marines annonce avec maintenant insistance que le champ d'éoliennes fonctionnera complétement fin 2023,  dans 18 mois donc.

A partir de là comment peut-on entendre qu'un député des Côtes d'Armor puisse demander au nouveau secrétaire  à la mer  élu lui aussi dans les Côtes d'Armor de faire  interrompre le chantier??? 

Combien cela couterait aux contribuables??? avec de l'argent de ces derniers qu'est ce  que l'on peut entendre comme conneries; chez certains on n'a toujours pas tiré de leçon sur l'abandon et du  désastre financier correspondant à  l'arrêt de la construction de l'aéroport de Notre dame des landes  projet devant remplacer celui de Nantes.

Mais pour rester  local notre port en eau profonde était en position idéale pour recevoir la base de maintenance, en 2014  notre maire présentait  cette opportunité comme une chance pour la commune.

En 2020 , le maire réitérait ses propos  sur l'opportunité  à recevoir la base de maintenance des éoliennes, il maintenait  aussi    la proposition de  faire sur la zone gérée par la CCI une intégration harmonieuse des bâtiments, du parking , des pontons permettant  l'accostage  de trois navires  et la mise en sécurité du port en concertation avec les représentants des pécheurs.

Si les éoliennes  ont besoin de vent pour fonctionner, notre maire  par  une attitude irréfléchie a produit un vent mauvais  sur la non présence de la base de maintenance au Port d'Armor et  pour cela il  s'est  joint aux irréductibles pécheurs hostiles  pour toujours aux éoliennes marines .

Le résultat est maintenant visible  la base  maintenance  s'est déportée à Lézardrieux avec une annexe arrière du côté de Pludaniel un site pour entreposer du matériel, 2,5 millions d'Euros ont été investis et plus de 70 personnes ont été recrutées.

Iberdrola (Espagnol ) et sa filiale française "Ailes marines " sont des entreprises capitalistes de  haute lignée , elles  ont été  choisies pour leur  professionnalisme  et elles sont maintenant là pour faire de  l'argent, du profit la première  preuve étant le prix élevé de la vente de  l'énergie fournie à EDF.

Qui peut croire encore que la base de maintenance reviendra  à Saint Quay Portrieux, l'augmentation du temps  d'une demi heure  pour rejoindre le champ d'éoliennes  ne jouera  pas , les  interventions sur le site  n'auront jamais  une urgence comprise dans cette  différence  de temps .
Et  tous ces techniciens, ouvriers , ingénieurs et marins  installés avec femmes et enfants  ne seront pas chauds du tout pour changer d'habitations  et d'école  ou pire   faire de la route  pour venir bosser  à saint Quay.  

Comme souvent  notre maire a voulu se singulariser  en choisissant le mauvais cheval , c'est coutumier chez lui.

JOUNENT Michel pour le nucléaire et contre la dilapidation des deniers publics. 

lundi 4 juillet 2022

pour un renouveau démocratique ,le 4 juillet 2022



POUR UN "BÉMOL " à l'autoritarisme!!!  

Notre maire , nous le savons  est au cœur de la majorité présidentielle, il l'a dit au cours de la campagne   pour se faire élire "sans succès" comme député de la  1ère circonscription  des Côtes d'Armor. 

C'est triste pour lui, cette pénurie d'électeurs  lui barre  pour un moment l'accès à de  plus hautes responsabilités, comme quoi souvent il ne faut pas imiter la grenouille qui voulait rivaliser  avec un élu  du cru  ou  bœuf bien implanté et soutenu  dans cette circonscription.

Parti depuis 2008  de la mairie de Saint Brieuc, les électeurs briochins  n'ont fini de voir en lui qu'un parachuté et souvent cette pratique est dérangeante. 
D'autres élections auront lieu demain , après demain et notre édile sans peur et sans reproche ira guerroyer ailleurs pour  un autre mandat.

En attendant on ne peut pas envisager autre chose pour notre maire que sa fidélité totale au président de la République et faire comme lui ce qu'il faut pour réussir son mandat , ainsi   quand ce dernier approuve la désignation d'un  ministre délégué  auprès du premier  ministre comme à la fois  porte parole du gouvernement  et en charge  du renouveau démocratique  il y vraiment du grain  à moudre  pour lui et  transformer radicalement le fonctionnement du conseil municipal de Saint Quay Portrieux  d'autant que dans notre bonne ville la majorité au sein de  l'assemblée  est largement établie.

Il est temps  pour notre maire que les quinocéens  s'intéressent de nouveau   à la vie  municipale et que les débats entre les élus reprennent vie , la commune n'est pas une caserne ou une entreprise  privée .

Ce n'est pas  gagné  après huit années de dérive démocratique et de brutalité envers les élus minoritaires.

JOUNENT Michel.

jeudi 30 juin 2022

une comédie inhumaine , le 30 juin 2022.

LE DERNIER CONSEIL MUNICIPAL, 
façon bande dessinée...

                                                                                le maire.
                             

Les  19 moutons de Panurge , la majorité municipale.







La  minorité municipale, les 3 trois "moutons noirs" promis au silence  et à la brutalité verbale.

Quant aux correspondants de la presse quotidienne régionale de tendance nettement majorité présidentielle, le credo de ces personnes est l'inénarrable "Pas de vague " et l'approche de la vérité sur les  débats municipaux ,
on verra cela  un autre  jour .

JOUNENT Michel.