Pages

vendredi 22 mai 2015

non aux ragots 22/05/2015

NOUVELLES ARCHIVES .
Elles démontrent l'inanité des  propos  malveillants et grossiers  parus sur le second  blog officiel de la municipalité à l'encontre de Robert Richet, maire de Saint Quay  Portrieux de 1965 à 1977.
Le jour de ses  obsèques à Saint Quay Portrieux, une foule  immense  a témoigné sa sympathie et sa reconnaissance  à celui qui  ne  ménagea pas sa peine pour promouvoir la station balnéaire.
Coupures de presse d'Octobre  1977.

Ouest-France.

Le Télégramme de Brest . 

A ce jour , Robert Richet Junior  rédige le  manuscrit d'un livre rassemblant des souvenirs de son  père: le  résistant, le chef d'entreprise, le député, le conseiller général, le  Président de la CCI  des Côtes du Nord , le maire de Saint Quay etc..
JOUNENT Michel . 

jeudi 21 mai 2015

après le clown blanc, nous avons deux Auguste 21/05/2015

  



DES EXPERTS  EN TOUT ...




Encore faudrait-il que leurs expertises soient probantes  et reconnues.
Sur l'aire de carénage, Monsieur  Tanon  suggérait  une série de  contre-propositions les  plus abracadabrantesques les unes et les autres en oubliant que le dessin de cet aire faisait suite à des  prescriptions  préfectorales.
Aire de carénage reconnue aujourd'hui  comme étant "un bel outil" par les  professionnels de la  plaisance. 
Sur l'achat des murs du fonds de commerce du quai de  la République, le sieur Tanon, pour des commodités personnelles, est l'un des 7 conseillers qui a suggéré au maire d'acheter ces  murs .
Le résultat, on le connaît: le Tribunal Administratif a jugé  illégale la délibération  votée entre autre   par  cet expert en tout.
Monsieur Tanon, ne résistant jamais  au besoin de fournir son expertise, a conseillé  son maire  dans une   prétendue  affaire de diffamation, de recourir à un avocat de renom  de la ville  où il réside  principalement, celle de Nantes.
Malgré cet avocat réputé surtout par son nationalisme breton et de son témoignage d'expert en tout d'une rare flagornerie au procès, Monsieur Blanc a  mordu la  poussière , plainte  jugée irrecevable !!!
Pas  mal pour Jo le Taxi .
Aujourd'hui  M Blanc engage des dépenses importantes ( autour de 5 000 € ) pour essayer de casser le  jugement de la Cour d'appel de Rennes.
M Blanc a sans doute reçu une avance sur les droits d'auteur de son prochain roman ???
Dans six mois , un an ou plus, la Cour de cassation  dira  le droit sur cette affaire de dimension  nationale , elle  fera  peut être, alors,  la  "Une" de La Presse d'Armor.
Sur le transfert des services techniques sur la ZA de Kertugal , on a évité le pire ; la forte pente du lieu  met des restrictions à l'obtention  de  permis de construire vu qu'elle  pose des  problèmes  pour les handicapés.
On n' a pas fini d'en parler de cette pente !!!  
Sur "l'affaire" de la   plaque portant  les noms des maires ayant dirigé la  municipalité   depuis 1790 , là, l'expert en tout  nous rejoue "Clochemerle".
Cette  plaque gravée en 2007 est le fruit du travail  de l'adjoint au maire de  Gérard Lambotte , Bertrand Burlot .
Il a fait réaliser en toute  indépendance cette  plaque qui retranscrit l'histoire  de la commune, les titres honorifiques  qui suivent le nom de certains  premiers  magistrats ne sont pas usurpés.
Bertrand  Burlot a présidé en 2014 le comité de soutien à la liste de Thierry Simelière lors des  dernières municipales.
Pour mémoire en 2008, la liste de G Lambotte comportait les noms de T Simelière et B Burlot; bref, il est temps  de laisser aux Quinocéens  l'appréciation de cette réalisation en l'apposant sur l'un des  murs du hall d'entrée de l'hôtel de ville.
Hôtel de ville où un  jour, peut-être, on verra en passant devant l'édifice  inscrit,  quelque soit le support,  la devise de la République ; 
Liberté- Egalité- Fraternité. 
et  dans  la salle du Conseil Municipal un buste de Marianne, égérie elle aussi de la République.
Des petites dépenses  pour asseoir  toujours  plus  nos sentiments républicains; ce  ne sera pas de l'argent gâché dans cette époque  où se développent tant de confusions sur la nature de  notre société laïque.  
Quant à l'autre super expert en tout, le propriétaire du second site  officiel de la commune  qui veut débaptiser le quai Robert Richet sous  prétexte que Robert Richet était à la tête d'une entreprise de construction ou que le quai Richet porte mal son appellation en l'absence d'endroit pour accoster  ou qu'il ne comporte aucune adresse, il ferait mieux, si c'est encore possible, d'ouvrir un bottin pour découvrir que ce quai comporte quatre adresses, de consulter le plan de  la ville  pour découvrir que le quai se termine aux installations sportives communautaires et enfin, et ce sera le plus difficile pour lui, d'apprendre que les lois autorisant les constructions  en l'occurrence en bord de mer  ont totalement changé en cinquante ans.
Pour confirmer mon propos  sur la  plaque portant les noms des  maires, je  publie  un courrier de Bertrand Burlot adressé à M Blanc , courrier déjà  publié il y a plusieurs années sur mon blog .

JOUNENT Michel. 


mercredi 20 mai 2015

exceptionnel !!! 20/05/2015

DEPUIS TRENTE ANS ,

la présence du pavillon bleu distingue  les  ports de  plaisance soucieux de  prévenir les  pollutions, le traitement des déchets, le traitement des eaux usées des bateaux, les boues de dragage  et les  liquides  polluant des cales .
Le pavillon bleu distingue aussi les eaux de baignade des  plages quand elles sont d'excellentes qualité. 
Cela fait 17 ans que notre commune se voit décerner ce label .
C'est bon pour le tourisme et c'est surtout bon pour la santé.
Les eaux de baignade des plages de Saint Quay Portrieux sont contrôlées et les analyses  sont régulièrement publiées par affichage .
Ces  plages sont celles du Casino , du Châtelet, de la Grève noire et de la Comtesse.
Celle que  l'on continue à appeler à tort  la plage du port d'échouage n'est qu'un solarium, la baignade y est formellement  interdite.
La municipalité actuelle a d'ailleurs récemment rappelé cela  en multipliant à juste titre des  panneaux d'interdiction.
tous les 50 mètres  , la  municipalité a  installé cette double  interdiction sur les barrières cernant  la"Plage"du port d'échouage.
L'interdiction de se baigner dans  les eaux d'un port n'est pas propre à Saint Quay Portrieux, c'est une loi qui s'applique à tous les  ports .
Nager, faire  du dériveur , de la planche  à voile, du stand-up paddle,  de la natation sous-marine sont  interdits pour des raisons évidentes de sécurité ( le trafic  portuaire  et la  très mauvaise qualité des eaux).

JOUNENT Michel.           

foot: saison 2014/15


LE RIDEAU EST TOMBÉ
 sur la saison de foot 2014/15.


L'équipe première de Saint Quay Portrieux , le Goélo FC descendra en division inférieure.
C'est un peu malheureusement le sort de cette équipe, depuis  plusieurs saisons elle  joue au "YOYO".
Aucun supporter Quinocéen ne  peut se réjouir  de ce résultat .
L'annonce de la réalisation d'un terrain synthétique, dans  les  promesses électorales  du nouveau maire  au stade Lallinec, n'a pas stimulé outre mesure nos footballeurs  locaux.
Du coté de la  municipalité, elle qui multiplie l'information à l'aide  de ses deux sites (l'officiel  et celui du conseiller municipal délégué aux relations publiques ) elle  n'est pas très  bavarde sur l'avancement du dossier visant à rassembler des subventions pour  diviser par deux le coût de l'investissement d'une  pelouse synthétique.  (montant global prévisible entre 800 000 et 1 000 000 € )
Classement final de la Promotion d'honneur , poule G.
 Equipe
Pts
Jo
G
N
P
Bp
Bc
Dif
1. Pordic Binic Fc
72
22
15
5
2
41
22
0
19
2. Ploufragan FC2
61
22
12
3
7
47
30
0
17
3. St Brieuc Ginglin
56
22
10
4
8
40
34
0
6
4. Lanvollon Js
54
22
9
5
8
40
39
0
1
5. Plérin FC 2
52
22
9
3
10
40
44
0
-4
6. St Brieuc Cobsp 2
52
22
8
6
8
35
38
0
-3
7. Graces As 2
51
22
8
5
9
33
33
0
0
8. St Nicolas Pelem US
49
22
6
9
7
23
28
0
-5
9. Pontrieux ent. Trieux
48
22
6
8
8
30
35
0
-6
10. St Quay Goélo FC
47
22
6
7
9
19
27
0
-8
11. Plaintel Sp2
44
22
6
4
12
27
33
0
-6
12. La Croix Corlay Fc
42
22
5
5
12
39
50
0
-11

en rouge, les équipes qui descendent de division.

JOUNENT Michel.

lundi 18 mai 2015

devoir de mémoire 19/05/2015

TÉMOIGNAGE ÉMOUVANT...


Il me fortifie sur mon hommage rendu au Député-Maire, Robert Richet, et il renvoie à leurs absurdités les révisionnistes de  l'Histoire Quinocéenne.
Je  préfère  me taire sur les divagations enragées  de plusieurs commentateurs parues sur le  second blog officiel de la  municipalité.

Bonjour Monsieur JOUNENT,
En recherchant des éléments sur le passé de Saint-Quay-Portrieux,  j’ai eu le bonheur de découvrir votre travail.
Je pourrais vous parler des heures de la saga de la famille Richet pour la simple raison que Robert Richet était mon père.
Chaque fois que je viens en Bretagne, de nouvelles personnes évoquent – bientôt près de 40 ans après sa disparition - des souvenirs attendris de leur ancien député-maire ;
Je trouve cela assez incroyable ; j’en suis toujours ému et fier à la fois.
Pour vous le décrire, quand je regarde un film où jouait Jean Gabin, je crois voir mon père : l’allure, les dialogues, l’écrasante personnalité, ou encore la générosité du personnage les confondent. Il était authentique et attachant à la fois.
Moi qui l’ai aimé et admiré jusqu’à mes seize ans, croyez bien qu’il m’est impossible, comme beaucoup, de l’oublier.
Bien cordialement,
Robert RICHET Jr.

c'est insupportable 18/05/2015

RAS LE BOL du côté de  la place Delpierre.


L'irrespect, le bruit et les dégâts   envers  les riverains font maintenant malheureusement  partie du paysage nocturne de cette  partie de la ville .
Les autorités  municipales , la  police  municipale  et la gendarmerie sont alertées et rien ne change.
·        carrosseries rayées .
·        rétroviseurs de voitures détruits .
·        boites à lettres défoncées.
·        antenne  parabolique arrachée.
·        intrusions chez des  particuliers
·        bouteilles en verre brisées sur la chaussée.
·       disputes , pugilat, comportement dépassant l'entendement , sans  parler des bruits de  moteurs.
Toutes ces contrariétés sont liées  à la présence  immédiate  de  la  discothèque locale , une des dernières que  l'on trouve encore en  centre ville .
De nouveau , le maire  a reçu un courrier (un mail ) appelant au secours !!!!
On attend, les riverains, une réponse satisfaisante mettant un terme à tous ces actes détestables  qui donnent depuis trop longtemps hélas  une bien  mauvaise  image à cette  partie résidentielle de la commune .

JOUNENT Michel. 

Contenu du mail adressé à Monsieur le maire par Mme Poulain -Ploé Nadine:
Monsieur le Maire,
Je reviens de nouveau solliciter toute votre attention concernant les nuisances sonores nocturnes ainsi que les dégradations subies par vos administrés et les personnes de passage sur St Quay. Récemment : tags, voitures rayées.....etc...Cette nuit : rétroviseurs arrachés, voitures rayées, boîtes à lettres "explosées".... etc...J'ai rencontré des gendarmes faisant, dans la journée, leur ronde. Ce n'est pas dans la journée que nous rencontrons des soucis mais bien ....LA NUIT. !!!!! 
La sortie de l'Etrier pose toujours de sérieux problèmes....
Ces problèmes sont connus de tous (mairie, police, gendarmerie) et ce, depuis longtemps. Rien n'est fait !!!!! Pourquoi tant de laxisme ? Les auteurs de ces méfaits sont connus.... Y a t-il un pilote à la Mairie pour protéger efficacement les administrés ? Que comptez-vous faire ?

Sincères salutations. Nadine Ploë-Poulain " La Piscine". St Quay

boite aux lettres défoncée                           panneau d'information municipal saccagé 

 


















Commentaire d'Indigné 22 410:
"Je pense que le meilleur emplacement de la commune pour implanter l'Etrier serait .. le terrain de concours hippique des Prés Mario !
Parking facile, pas de voisins à déranger, rien à dégrader, herbe à volonté .
Tout le monde serait heureux"